Généalogie de la famille DUCOS - PONTET

La famille du côté d'Henri PONTET

Les origines des PONTET

Arbres : Général - Pontet
Cartes : Médoc - Autour de Listrac

 

 

Vous êtes ici   :   Les origines des PONTET     Jean "Alcide" PONTET     René PONTET     Pierre "Henri" PONTET     Ma mère     Moi

 

Carte Bordeaux-SteHélèneGirondeEn patois, ou occitan, le "pontet" (en prononçant le "t" final) signifie tout simplement le "petit pont". On peut donc penser qu'à l'époque où l'emploi des noms de famille se généralise, nos ancêtres de cette branche habitaient près d'un petit pont.

Nos ancêtres de cette branche viennent de Sainte Hélène, au coeur de la Lande médoquine, située à environ 30 kilomètres au nord-ouest de Bordeaux. Autour du bourg situé au centre de la commune, on trouve plusieurs hameaux ou lieux-dits, disséminés parmi les pins, comme le Grand-Ludée, le Petit-Ludée, Villeneuve, Cordes, Sadouillan, la Providence, Bédillon, les Tronquats,...

 

Dans les registres de la commune de Sainte Hélène, on découvre que Pierre PONTET et Marie POUJEAUX ont un fils qu'ils appellent Jean PONTET, et qui voit le jour en 1720.

 

 

Pour remonter plus loin...

Nous commençons la saga des PONTET par un grande incertitude : je ne sais pas si ce couple fait partie de nos ancêtres ! Ils ont donc pour fils un Jean PONTET né en 1720, et notre ancêtre PONTET le plus ancien s'appelle aussi Jean et est né vers 1720 également... Mais est-ce le même individu ? Je n'ai pas de certitude pour l'instant.

Sur GEG-GenHiLib-Base Gironde, on trouve un mariage entre un Pierre PONTET et Jeanne POUJAUX, le 1er août 1717 à Sainte Hélène, qui pourrait être le leur, si on considère une erreur sur le prénom de l'épouse.

En tout cas, ce couple a plusieurs enfants, dont :

Pour remonter plus loin...

On ne sait pas si ce Jean PONTET est bien notre ancêtre 384 ci-dessous car son acte de mariage, qui doit dater d'avant 1759, est introuvable (absent des registres de Sainte Hélène). C'est pourtant cet acte qu'il faut trouver, pour nous donner le nom de ses parents, car il y a des Jean PONTET à la pelle dans les registres !

J'ai trouvé un Jean PONTET né à Sainte Hélène le 31 août 1720, fils de Jean PONTET et Marie BOUEY. Mais celui-ci est marié avec Marguerite FONTENEAU en 1744, et a eu des enfants avec elle de 1746 à 1756. Marguerite FONTENEAU ne semble pas être décédée entre 1756 et 1759, ce qui exclue le fait qu'une fois veuf, ce Jean PONTET se soit remarié avec Marie ROUX, et qu'il ait eu avec elle Pierre PONTET notre ancêtre 192 né en 1759. En d'autres termes, ce n'est vraissemblablement pas lui...

Ayant épluché tous les registres en ligne de la commune entre 1698 et 1767, je peux dire que notre Jean PONTET 384 est forcément né et marié ailleurs qu'à Ste-Hélène. Mais où ? En tout cas il n'est pas marié à Salaunes ni à Arcins entre 1752 et 1759 (j'ai aussi vérifié ces registres en ligne). Reste à vérifier dans les communes voisines, Castelnau, Le Pian, Ludon, Margaux, Avensan, Moulis, Listrac, Brach, Carcans, Lacanau, Le Porge, Saumos, qui malheureusement ne sont pas en ligne.

 

Sainte-Hélène
Saint-Hélène - Photo satellite

 

 

Cependant, on sait que notre Jean PONTET  384  (né vers 1720 et décédé le 14 février 1789) et sa femme Marie ROUX  385  (décédée le 23 mars 1768) vivent au village de Ludée, commune de Sainte-Hélène.

 

 

 

Pour remonter plus loin...

Outre cet acte de mariage introuvable, j'ai voulu trouver l'acte de décès de Jean PONTET le 14 février 1789, et celui de Marie ROUX le 23 mars 1768, les deux à Ste-Hélène.

Ces dates sont celles qu'on trouve dans Généanet sur plusieurs arbres. J'ai voulu les vérifier. Mais pour lui, il manque l'année 1789 dans les registres en ligne 4822-GG18 et 4828-GG24, et pour elle, il manque l'année 1768 dans le registre 4826-GG22. Quand on n'a pas de bol...

J'ai trouvé une naissance d'une Marie ROUX à Salaunes, fille de Rémond ROUX et d'Andrive LATASTE le 6 novembre 1698 (Registre en ligne 1631-1702, E Dépot 3786 GG1 de Salaunes, p 101). Toujours à Salaunes, une autre Marie ROUX, fille de Pierre ROUX et de Jeanne Lestage le 29 avril 1682 (Registre en ligne 1661-1730, E Dépot 3787 GG2 de Salaunes, p 34).

Sainte-Hélène
Sainte-Hélène - Place du Marché

 

 


Leur fils Pierre PONTET  192  naît le 18 janvier 1759, et devient pasteur, c'est-à-dire berger, et laboureur. Le 18 février 1783, Pierre épouse Anne CARMANAC  193  (née le 27 mars 1757 dans la commune de Salaunes) à Sainte-Hélène. L'ascendance de la mariée est décrite dans la page Les origines des Carmanac. Ils ont 9 enfants, tous nés dans le domicile familial :

Anne CARMANAC  193 décèdera chez elle au village de Ludée le 29 mai 1837, à l'âge d'environ 81 ans. Par contre, je ne sais pas où ni quand est mort son mari.

Pour remonter plus loin...

On peut trouver le décès d'Anne CARMANAC le 29 mai 1837 à Ste-Hélène. A partir de là, on saura dire si Pierre PONTET est mort avant ou après cette date, et rechercher son décès à lui.

Sauf qu'il n'y a pas de décès d'Anne CARMANAC dans les tables décennales 1833-1842, ni dans aucune autre de Ste-Hélène !

Sainte-Hélène
Sainte-Hélène - Le bourg

Pierre PONTET  96  le fils devient laboureur comme son papa. Il se marie le 12 janvier 1830 avec Marie MEYRE  97 , bien sûr à Sainte-Hélène. L'ascendance de Marie est décrite dans la page Les origines des Meyre.

Le jeune couple a pour fils Jean Baptiste PONTET  48  qui voit le jour le 29 avril 1831 au village du Grand Ludée à Sainte-Hélène. Il y devient tisserand.

Pour remonter plus loin...

Je n'ai pas la date de décès de Pierre PONTET  96, je sais juste qu'il est mort avant le mariage de son fils en 1856. Mais là encore, rien dans les tables décennales de St-Laurent entre 1831 et 1856...

Marie MEYRE était encore vivante à cette date, Lapalisse dirait qu'elle est donc décédée après. Mais rien dans les TD pour elle non plus de 1856 à 1902. Ca devient lassant !


Le 3 novembre 1856, Jean Baptiste PONTET  48  épouse Marie LACOURTY  49  . Son ascendance a elle est décrite dans la page Les origines des Lacourty.

Jean et Marie ont 3 enfants tous nés à Sainte-Hélène, au village de Villeneuve où la famille s'est installée :

Malheureusement, Marie LACOURTY  49  va décéder le 21 février 1893 à Ste-Hélène, à l'âge de 57 ans seulement. Jean Baptiste PONTET  48 et sa petite famille va s'installer alors à Saint-Aubin du Médoc, où Jean cultivera la vigne. C'est là qu'il décèdera le 10 novembre 1923, à 92 ans.

Pour remonter plus loin...

Il faut trouver l'acte de décès de Marie LACOURTY, le 21 février 1893 à Ste-Hélène. Je ne sais plus où j'ai trouvé cette date, mais il n'y a pas de décès de Marie LACOURTY dans les tables décennales de Ste-Hélène le 21 février 1893, ni avant... Que la date soit bonne ou pas, elle est sûrement décédée ailleurs.

 

Suite de l'histoire : Vers Jean "Alcide" PONTET.