Généalogie de la famille DUCOS - PONTET

La famille du côté d' Yvette GOFFRE

Sa grand'mère paternelle : Marie "Estelle" MONNEREAU

Arbres : Général - Goffre
Cartes : Médoc - Autour de Listrac

Remonter vers : les origines des MONNEREAU
Remonter vers : les origines des GOFFRE

 

 

Vous êtes ici   :   Les origines des MONNEREAU     Marie "Estelle" MONNEREAU     Pierre "Henri" GOFFRE     Marie-Jeanne "Yvette" GOFFRE     Ma mère     Moi

(raconté par Yvette Goffre)

 

Les années de jeunesse

 

 

Marie "Estelle" MONNEREAUMa grand’mère Marie dite Estelle MONNEREAU  29  est née le 4 juillet 1861 à Castelnau, fille du cultivateur Pierre MONNEREAU  58  et de son épouse Marie SENTOUT  59  . Elle grandit à Castelnau dans le quartier de Landiran, après le lavoir, avec sa soeur Marie et ses 2 frères Louis et Louis "Ferréol", dont elle est l'aînée. Elle y reste jusqu'à son mariage avec Jean dit Jeantil GOFFRE  28 , le 8 septembre 1885, qui a lieu dans cette même commune.

 

 

Sa signature : Signature Marie Monnereau

 

 

Après son mariage, Estelle habite d’abord à Avensan, au lieu du Couhourg, sans doute dans la maison où son mari a grandi, et où naîtra leur fille aînée. Puis la famille s'installera à Sainte-Hélène. Jeantil et Estelle ont 3 enfants :

 

La vie à Mauvesin

Jeantil devenant régisseur du château Mauvesin, toute la troupe déménage pour aller vivre à Moulis. Mais le chef de famille compte ses sous un peu trop strictement, et quand Estelle part faire les courses, elle a parfois tout juste assez d'argent, et en manque bien souvent. Heureusement, la soeur cadette d' Estelle, qui se nomme aussi Marie MONNEREAU, a épousé le boucher de Castelnau, Clément GUILLORIT, en 1890. Cela lui permet de mettre en place un petit rituel. En effet, sa bouchère de soeur accepte régulièrement de prêter de l'argent à Estelle. Pour se rembourser, elle trouve un bon moyen : quand Jeantil vient lui acheter de la viande, elle force un peu la pesée et récupère ainsi son argent !

 

L'installation à Bouqueyran (Moulis)

Quand Jeantil arrive à l'âge de la retraite en 1922, le couple quitte Mauvesin où il travaillait. Jeantil et Estelle achètent une maison et la propriété de vigne à Bouqueyran, un autre village de Moulis, situé à un kilomètre seulement de Mauvesin. C'est ici que plus tard viendront s’installer leur petite-fille Lydie GOFFRE et son mari René PIAT.

 

Bouqueyran
Bouqueyran (Moulis) - La propriété

 

Etant sans profession, Estelle passe l’essentiel de ses journées à coudre et à tricoter, dans sa propriété de Bouqueyran. Mais après la mort de son mari en 1938, elle se sent un peu seule dans la propriété, et propose à son fils Henri GOFFRE et sa famille de venir s'y installer. Auparavant, elle contacte Armand LESTAGE, un entrepreneur en peinture de Castelnau, pour réaliser quelques travaux de rafraichissement. L'artisan repeint une chambre et une cheminée, pose du papier-peint, retapisse l'escalier, nettoie 2 miroirs, et met du mastic sur les ouvertures extérieures.

Les travaux terminés, LESTAGE remet sa facture à Estelle le 25 février 1939, pour un montant de 1 102 francs. C'est également cette année-là que l'électricité arrive dans la maison (la première quittance date du 15 mars). Henri, Henriette, et les enfants Lydie, Yvette, Robert et Lucette peuvent alors emménager, et la grande famille redonne enfin vie à cette maison.

Estelle profite de leur présence à Bouqueyran les 5 dernières années de sa vie, malheureusement années de guerre. En effet, elle y décède le 29 novembre 1944, à l’âge de 83 ans.

 

Bouqueyran
Estelle MONNEREAU et sa petite-fille Yvette GOFFRE à Bouqueyran (Moulis) - vers 1940

 

Suite de l'histoire : Vers son fils Pierre "Henri" GOFFRE.