Généalogie de la famille DUCOS - PONTET

La famille du côté d'Henri PONTET

Sa grand'mère parternelle : Marie "Ma" BOUSCARRUT

Arbres : Général - Pontet
Cartes : Médoc - Autour de Listrac

Remonter vers : les origines des BOUSCARRUT
Remonter vers : les origines des PONTET

 

 

Vous êtes ici   :   Les origines des BOUSCARRUT     Marie "Ma" BOUSCARRUT     René PONTET     Pierre "Henri" PONTET     Ma mère     Moi

 

Les années de jeunesse

 

 

Marie "Ma" BOUSCARRUTMarie dite Ma BOUSCARRUT  25  est née le 3 octobre 1875 au village de Lestage à Listrac, où son père Thomas est bouvier.

Au cours de son enfance, Ma et ses parents partent s'installer à Castelnau. Dans l'école de cette ville, elle apprend à lire et à écrire, ce que ses parents ne savent pas faire. Ma est toute jeune quand elle rencontre Jean Alcide PONTET 24 , qui est vigneron au château Lestage... car elle n'a que 19 ans quand elle l'épouse, le 15 novembre 1894, à Castelnau.

 

Sa signature : Signature Marie Bouscarrut

 

La famille

Ma et Alcide vont vivre alors au château Lestage, à Listrac. En effet, la famille propriétaire du château y loge les ouvriers agricoles et les cadres travaillant pour leur domaine.

 

 

Le jeune couple a 3 enfants, tous nés au château :

 

Nanin    Nathaniel
Les deux frères Nanin et Nathaniel PONTET - vers 1921

 

L'installation à Codres

Quand Alcide prend sa retraite vers 1931, Ma achète la propriété de Listrac (chais, hangar, vignes et la maison d’ouvriers), au lieu-dit de Codres, à un propriétaire de Cussac. Marguerite, la sœur de Ma qu'elle surnomme Titioy ( « petite sœur » en patois), achète en même temps la maison d’à côté, qui est aujourd’hui celle de son petit-fils Guy BIBIAN. Ces deux maisons sont très proches de celle occupée par Nanin et Tatie Camilla, située à droite sur la photo ci-dessous.

 

Codres
La propriété de Codres, à Listrac-Médoc - Photo-satellite

 

A la fin des années 1950, la famille de Ma se regroupe un peu plus car sa maison va accueillir son petit-fils Henri PONTET et sa femme Yvette. Pour cela, le bâtiment doit subir de gros travaux, intégralement réalisés par Henri lui-même.

Une fois les travaux finis, en 1960, le jeune couple peut enfin s'installer avec ses deux enfants. Mais la fin de vie de Ma est très difficile... surtout pour Yvette. En effet, c'est elle qui doit s'occuper de Ma, la nourrir, lui faire sa toilette, et supporter son caractère irascible ! Ma décèdera à 91 ans le 18 février 1967, dans sa propriété de Codres à Listrac.

 

Ma BOUSCARRUT
Ma BOUSCARRUT vers 1946

 


Suite de l'histoire : Vers son fils René PONTET.