Généalogie de la famille DUCOS - PONTET

Les archives des actualités 2024

Les anciennes... nouveautés de l'année 2024 !

 

Consulter les billets "Actualités" :

 

.

Voici les billets "Actualités" qui sont parus pendant l'année 2023. Ils sont classés dans l'ordre chronologique inverse, du plus récent au plus ancien ; une façon là aussi de remonter le temps ! Bonne lecture.

 

 

Date de l'actu : 17/05/2024

Et une célébrité de plus ! Non, je n'ai pas fait un selfy avec Paul Mac Cartney ou Mbappé. Mais en parcourant les registres de Digny, dans le département de l' Eure-et-Loir où nous avons des ancêtres, je me suis aperçu que la famille DESCHAMPS qui vivait dans cette paroisse aux XVII-XVIIIème siècles, sont aussi les arrière-arrière-...-arrière-grands-parents d'un personnage important. Son nom ne vous dira probablement rien, mais il a fait quelque chose qui est resté longtemps après lui...

Vous cherchez ? Je donne des indices : il est sculpteur et grave des médailles. Pas facile, hein ? Cela pourrait être une question pour les Grosses Têtes. Je suis en train de décrire une partie de son ascendance, du moins celle qu'il a en commun avec moi, dans la page Les origines des ABRIBAT qui est actuellement en chantier. Aussi, ne vous y précipitez pas : la page qui est encore en ligne est l'ancienne version, et ne comporte pas les derniers éléments. Il faudra un peu de patience !

Mais pour les plus pressés d'entre vous, je mets à jour la page de Nos cousins célèbres en y ajoutant ce mystérieux personnage. Allez, je vous donne la réponse : il s'agit d'Oscar ROTY ! Vous pouvez dès à présent aller voir sa fiche sur cette page des célébrités avec lesquels nous cousinons, et qui les porte au nombre de 8.

Date de l'actu : 03/05/2024

Il y a longtemps que je n'avais pas retouché la page d'accueil, celle sur laquelle vous vous trouvez actuellement. A part, bien sûr, pour les billets d'actualité ! Et pourtant, la page d'accueil est la vitrine de ce site, celle qui doit vous donner envie, ou non, de le visiter plus en profondeur. S'il y en a une que je dois rendre la plus attrayante possible, c'est bien celle-ci !

Or, en la parcourant comme un visiteur lambda, je me rends compte que la présentation du site est un peu... fouillie ! Beaucoup de petits paragraphes, qui décrivent bien certes la charte graphique du site, mais dans laquelle on se perd un peu. Dans un souci constant d'y voir plus clair, je viens de transformer les paragraphes descripteurs en points d'une liste, au nombre de 10. Chaque point contient en titre l'objet qu'il traite écrit en gras. Si l'on veut y revenir, on peut ainsi retrouver le point qui nous intéresse plus rapidement. Les éléments de couleurs dans les pages de ce site ("Dans l'espace", "Dans le temps", Dans les branches") se retrouvent dans ces mêmes couleurs sur cette page, pour une meilleure identification.

Enfin, j'ai changé la présentation du compteur de visites en bas de page. Jusque là sans délimitation précise, arrivant un peu comme un cheveu dans le potage, il est maintenant clairement identifié sur fond bleu clair. Les deux précisions qui l'accompagnent sont aussi listées clairement en deux points, juste en-dessous du chiffre du compteur.

J'espère vivement que vous apprécierez ces mises à jour toutes fraîches. Vous remarquerez que seule la seconde partie de la page a subi des modifications. Je pense en apporter prochainement dans la première partie, l'introduction. Mais pour cela, il faut réfléchir encore un peu ! Eh oui, chez moi, ça prend du temps !

Date de l'actu : 19/04/2024

Dans les pages narratives qui racontent l'histoire de nos ancêtres, vous savez maintenant que le nombre qui suit le nom de l'individu, en bleu, est son numéro Sosa par rapport à ma modeste personne. En cliquant sur ce numéro, vous pouvez afficher son arbre généalogique personnel, remontant sur 3 générations au-dessus de lui, et descendant sur la génération juste en dessous, celle de son enfant. Cette page donne un bel aperçu de son environnement familial.

Or, je me suis rendu compte que pour certains individus, cette page ne me retournait pas l'arbre attendu mais un plantage fort désagréable sur fond vert. Sur certains, mais pas sur tous. Donc j'ai cherché le point commun qu'il pouvait y avoir entre les individus pour lesquels la génération de l'arbre ne fonctionnait pas. Ce n'était pas le sexe, homme ou femme, ce n'était pas une date inconnue chez l'intéressé, ce n'était pas à partir d'un numéro Sosa,... J'ai cherché, j'ai cherché... Mais quand même, à partir d'un Sosa assez élevé, au-delà de 500 environ, le plantage revenait plus souvent, mais sans être systématique.

Bien sûr, plus le Sosa est élevé, plus on remonte loin dans le temps, et moins on a d'ancêtres au-dessus de cet ancêtre. Alors je me suis penché sur le codage concernant la recherche des grands-parents. Afin d'afficher l'arbre, j'interroge la base de données pour identifier l'individu, ses parents, ses GP et ses AGP. S'ils existent, je les affiche, sinon ça reste blanc. Mais pour les GP et AGP, je me suis rendu compte de mon erreur : je demandais d'afficher en bloc tous les GP du moment qu'il y en avait un existant, même s'il en manquait au moins un autre. Résultat : la machine voulait rechercher les informations sur une personne qui n'existait pas, elle ne trouvait pas (et pour cause), et plantait. J'ai donc remédié à cela en n'affichant les informations que si la personne existe, en vérifiant par personne, et depuis tout marche pour tous les ancêtres ! Je vous invite maintenant à essayer.

Date de l'actu : 05/04/2024

Est-ce que ça vous arrive, exceptionnellement, d'avoir un petit coup de blues ? Je parle généalogiquement, bien sûr ! De se dire à un moment donné de ses recherches, bof, à quoi bon continuer ? Est-ce que je ne gaspille pas mon temps, ne vaudrait-il pas mieux l'utiliser à autre chose ? Et puis, à quoi ça sert au fond, une collection de données qui n'intéresse personne !

J'avoue que ça m'est arrivé il n'y a pas longtemps. Ce n'était pas la première fois, même si c'est assez rare. Un manque d'intérêt soudain, des recherches en cours mais plus trop l'envie de les faire. Comme un coureur de marathon qui s'arrête au trentième kilomètre et qui se demande s'il ne devrait pas changer de discipline. Franchir la ligne d'arrivée n'est qu'un pas de plus, l'essentiel réside dans tous les efforts faits avant cette étape finale. Pourtant, la course en elle-même ne captive pas le grand public, celui-ci ne retient que le nom du vainqueur, et encore ! Alors aujourd'hui, quelle reconnaissance le généalogiste peut-il espérer ? La grande partie de ses travaux n'intéresse que lui et sa famille, et bien souvent même les membres de sa famille ne semblent pas y accorder beaucoup d'intérêt ! Cela peut s'expliquer par le fait que tout le monde n'a pas la même passion, et que la recherche de ses ancêtres n'est pas pour chaque être humain une quête indispensable. Mais quand même !

Sans doute faut-il mettre ce sentiment sur le compte d'un passage à vide psychologique, un petit coup de moins bien comme on peut tous en connaître dans la vie de manière plus générale. En tout cas, si ça vous arrive, dites-vous que vous n'êtes pas les seuls ! Pour ma part, je vais laisser passer l'orage, courber l'échine, plier mais ne pas rompre, et certainement que ça ira mieux demain. Vivement demain !

Date de l'actu : 22/03/2024

Qui d'entre nous ne s'est jamais retrouvé bloqué sur un mot dans le déchiffrage d'un acte ? Le prêtre qui le rédigea était-il sans doute un peu pressé, pas bien assis, ou peut-être était-ce tout simplement sa façon d'écrire... En tout cas, son écriture nous donne parfois bien du fil à retordre !

Dernièrement, je butais contre un mot qui désignait le métier d'un ancêtre. Impossible de le comprendre ! Dans ces cas-là, en général j'essaie de m'imprégner de sa graphie. je lis, non seulement l'acte qui m'intéresse, mais aussi les actes qui l'entourent de façon à comprendre sa "logique" d'écriture. Souvent, je remarque que ce sont les lettres "e", "s" et "r" qui sont particulières à l'écrit manuscrit. Quand on apprend à les repérer, elles qui sont si souvent employées, on fait déjà un grand pas. Ensuite, différencier les "n" et les "u", beaucoup les confondent en les écrivant rapidement, transformant vite un "etienne" en "etieuue" ! En multipliant les lectures d'actes du même curé, j'apprends à LE lire, ce qui me permet de décrypter des mots qui, autrement, seraient illisibles !

Malheureusement, cela ne suffit pas toujours. Les ratures ou les tâches sur le papier, directement sur l'acte ou au verso de la page, viennent parfois compliquer encore plus la... tâche ! Quand ce n'est pas le papier qui est carrément déchiré... Si par chance on a accès au second registre (minute ou grosse), on peut s'en sortir, mais souvent, il n'y a que par comparaison avec les autres actes qu'on peut trouver la vérité. Qui a dit qu'il suffisait d'une carte au trésor pour trouver un trésor ? Encore fait-il savoir la lire !

Date de l'actu : 08/03/2024

Intelligence Artificielle... IA, pour les intimes. Ce sont des mots qui peuvent faire peur, parce qu'on ne sait pas vraiment ce qui se cache derrière. On nous parle d'algorithmes, de programmes visant à remplacer l'humain, de conséquences risquées, voire dangereuses si cette puissance tombe en de mauvaises mains pilotées par des esprits malveillants, etc. Oui, sans doute, c'est possible, mais à côté de ça...

A côté de ça il y a d'abord un outil, qui, s'il n'est pas miraculeux, peut quand même faire des choses extraordinaires. Un exemple : Deep Nostalgia, une technologie de reconstitution vidéo qui applique une vidéo incluant des mouvements à une photo fixe. Développé par MyHeritage, cet outil donne des résultats absolument remarquables. Pour illustrer ce propos, vous trouverez désormais sur les pages narratives de ce site une petite vidéo, en haut de page, à côté du petit arbre généalogique. Cette vidéo provient d'une vieille photo de l'ancêtre dont il est question dans la page, animée par cette IA. L'effet final est bluffant ! Il y a un petit côté "La Gazette des sorciers" de chez Harry Potter ! Bien sûr, seules les pages où des photos de l'ancêtre existent sont concernées, ce qui exclue toutes les pages "Les origines de..." et celles pour lesquelles aucune photo d'ancêtre n'a pu être trouvée.

Certes, on peut trouver des défauts sur ces vidéos : les yeux ne sont pas toujours de concert pendant leur déplacement, certains mouvements ne paraissent pas toujours naturels, et des tâches sur la photo peuvent être interprétées comme des grains de beauté qui suivent les mouvements du visage ! Mais l'effet résultant est là : nos ancêtres reprennent vie ! C'était l'objectif numéro 1 de ce site depuis sa conception en 2009, et je pense qu'avec cette nouveauté, on fait un pas de plus vers ce but !

Date de l'actu : 23/02/2024

C'est triste... J'ai beau chercher mes ancêtres jusqu'aux confins des registres paroissiaux disponibles, je n'en trouve aucun qui soit de nationalité étrangère. Pas un Italien, pas un Espagnol, pas un Anglais, rien ! Je pensais qu'un jour, je trouverais une branche qui m'emmènerait par-delà les frontières, traversant les Pyrénées, les Alpes, le Rhin ou la Manche. C'est pour moi une petite déception, je ne le cache pas, car j'espérais ainsi agrandir la palette des origines de la famille à l'échelle européenne. Jusqu'ici, ce n'est pas le cas.

Mais alors, suis-je voué à une origine franco-française, voire "franchouillarde", avec pour seul horizon une baguette, un bérêt et un gallinacé chantant "Cocorico" ? Bien évidemment que non. Evidemment, j'aime la France, son histoire, sa culture et ses valeurs. Je suis plutôt fier d'être français, bien que ce ne soit pas un pays parfait, mais aucun pays du monde ne l'est. Par contre, je pense que ceux qui se vantent d'être purement français depuis Charlemagne se trompent lourdement. Le territoire français, et donc la région Aquitaine qui est la principale qui concerne ma famille, a été soumis à de multiples invasions, occupations et immigrations au cours de son histoire, chacun des mouvements de populations apportant un renouvellement inévitable du sang et des gênes. C'est cet aspect qui m'a intéressé ces derniers jours. J'en ai profité pour modifier 2 pages : "Les origines de nos ancêtres", et les "Cartes géographiques". J'y ai ajouté cette considération historique, qui me fait penser que même si on ne peut pas le prouver par la généalogie classique, nous sommes tous des enfants de l'Europe, et des citoyens du Monde !

Enfin, un petit mot pour dire que hier, le 22 février, ce site a franchi le cap des 100 000 visiteurs ! Je ne peux donc que souhaiter la bienvenue aux 100 000 prochains !

Date de l'actu : 09/02/2024

La dernière quinzaine, j'avais mis à jour la page Les origines des JUSTE, avec les dernières données que j'ai trouvées dans les registres. Bien sûr, il s'agit là de mes recherches personnelles, elles ne sont absolument pas basées sur les arbres que l'on trouve sur des sites comme Généanet, FamilySearch ou Filae. Je mets ces informations à disposition de ceux qu'elles intéressent, et je ne demande qu'une seule chose en retour. Si vous avez l'intention d'utiliser ces données dans vos arbres en ligne, je vous remercie de citer en source : "Site généalogique Ducos-Pontet" .

Cette indication sert à 2 choses. Le première est de respecter le travail fourni par celui ou celle qui passe des heures à chercher des informations, à recouper et comparer les actes pour établir l'histoire de nos ancêtres. Vous pouvez me croire si je vous dis que c'est très chronophage ! La seconde est de permettre de remonter les sources si on trouve des informations contradictoires. En effet, je ne prétends pas dire la vérité absolue dans mes pages, j'interprête les données que je trouve, j'en tire des hypothèses que j'essaie de vérifier, et j'en tire des conclusions. Avec les mêmes informations, un autre généalogiste que moi ferait peut-être des conclusions différentes (ça s'est déjà vérifié !). Sans compter qu'il suffit d'un seul document pour contredire et annuler une hypothèse qui semblait plausible... Du coup, prenez toutes vos précautions de manière à pouvoir remonter le sourçage des données que vous empruntez ! Je vous en remercie par avance, et vous souhaite un bon voyage sur ce site !

Date de l'actu : 26/01/2024

C'est maintenant fait : la page Les origines des JUSTE a été mise à jour ! Pour ceux qui suivent régulièrement les billets d'actualité, le rappel est inutile, mais pour les autres, voici le contexte. Depuis maintenant 18 ans que je fais de la généalogie, je reviens sur chacune des branches que j'ai explorées à mes débuts. Je me souviens, j'allais dans les mairies qui m'intéressaient, et je consultais les registres sur place en prenant des photos des actes concernant mes ancêtres. Mais le temps pris par ces visites avec les trajets, la soumission aux horaires d'ouverture, la découverte d'informations faite après les visites qui m'obligeait à y retourner pour aller plus loin, etc en plus du travail et de la vie de famille et sociale, bref je ne pouvais pas continuer à ce rythme, comme beaucoup d'entre nous d'ailleurs.

Mais pendant ce temps, les Archives Départementales, notamment de la Gironde, ont numérisé une grande partie de leur état civil, et l'accès aux registres peut aujourd'hui se faire n'importe quand de chez soi. J'ai alors entrepris de reprendre toutes mes recherches où je les ai laissées, et de continuer à remonter toutes les branches de mon arbre. Je viens donc de finir celle des JUSTE, qui nous emmène dans le Médoc, entre Avensan, Listrac, Moulis, St-Laurent-Médoc, St-Estèphe, mais aussi plus près de la côte océane avec Carcans et Le Porge. Outre les laboureurs et vignerons habituels, nous découvrirons également des ancêtres notaires, mais qui sont aussi procureurs d'office à la juridiction de Lamarque. Rien que ça !

Je vous laisse donc (re)découvrir cette branche des JUSTE, si riches en personnages en plein coeur du Médoc viticole. Profitez-en, cette visite, contrairement aux produits de la région, est à consommer sans modération !

Date de l'actu : 12/01/2024

Toute mon équipe et moi-même, c'est-à-dire moi-même, je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2024, une très bonne santé et de très belles trouvailles généalogiques ! Que cette passion vous emmène le plus loin possible dans la connaissance de votre famille et de vos racines. A l'occasion de ce début d'année, une nouvelle page, Les archives 2024, a été créée pour archiver les billets qui seront publiés dans les 12 mois à venir. Les années précédentes sont, bien sûr, toujours disponibles.

Je tiens surtout à remercier les personnes qui m'ont contacté directement sur l'adresse fender33.webmaster@neuf.fr. Ces échanges ont été l'occasion de connaître un petit peu les centres d'intérêt et les attentes de certains d'entre vous. Ces messages m'ont fait énormément plaisir, mais j'ai été surpris de les voir sur l'adresse mail du site et non sur le Livre d'Or. Je pensais que le Livre d'Or était la meilleure solution pour permettre aux visiteurs de s'exprimer, il semble que ce ne soit pas le cas ! Je vais sans doute revoir une partie de la mise en page du site pour en faciliter l'accès et la visibilité. Le lien se trouve dans le menu, et également en bas de ce billet ; je viens de le passer en gras pour qu'il ressorte un peu mieux, dans un premier temps.

Mais vous pouvez toujours me contacter par l'adresse mail, n'hésitez pas ! Souvent, de la discussion jaillit la lumière ! Recopier des données sans prendre contact avec celui qui les a trouvées, c'est réaliser un travail tristement administratif... La passion prend tout son sens quand elle est partagée !

 

Remonter en haut de page.